Strict Standards: date(): We selected 'Europe/Berlin' for 'CET/1.0/no DST' instead in /homepages/39/d400762412/htdocs/FICHEAUTEUR.PHP on line 24

Strict Standards: date(): We selected 'Europe/Berlin' for 'CET/1.0/no DST' instead in /homepages/39/d400762412/htdocs/FICHEAUTEUR.PHP on line 24
Auteur - Elme Caro

    Les Auteurs Nelson

Madame Elme Caro

1828 - Paris 1901



Editeur principal:Calmann Lévy
Collaboration aux Annales Politiques et Littéraires
Retour page auteurs

Biographie


Madame Elme Caro
née Pauline Cassin


Pauline Cassin épousa, à 17 ans, Elme Caro quand il était professeur de philosophie au lycée de Rouen en 1852. Le 15 mars 1864, paraissait dans la Revue des Deux Mondes, sous la signature de P. Albane, un bref roman: Le péché de Madeleine. Le manuscrit, sans nom d'auteur, en avait été déposé mystérieusement à la Revue, avec prière de faire savoir, par la poste restante, au nom de P. Albane, s'il était accueilli. Buloz écrivit qu'il l'acceptait, mais ne reçut pas de réponse. Les épreuves furent corrigées par ses soins. Il ignorait encore un an après quel était l'auteur de ce " petit chef-d'œuvre" et correspondait toujours par la poste restante, via Toulon, avec P. Albane. Le succès avait été très vif. C'est le type du roman tel que Feuillet devait l'exploiter brillamment, à la fois passionné et chaste, d'inspiration chrétienne et se déroulant dans un milieu mondain. Il fut attribué à Mme Piscatory, femme de l'ancien ambassadeur et fille du général Foy, qui s'en défendit. D'autres, paraît-il, flattées qu'on le leur attribuât, laissaient dire. Personne ne doutait que l'auteur fût une femme. Il parut en volume chez Michel Lévy, en 1865, avec une note liminaire signée F. B., les initiales de François Buloz. Les éditions furent assez nombreuses. Le nom de Mme Caro apparaît sur celle de 1875.. Entre temps, d'autres romans avaient paru, signés de " l'auteur du Péché de Madeleine" Mme Caro et son mari étaient, dans Paris assiégé, du petit nombre des collaborateurs qui fournissaient de la copie à Buloz. Pendant près de dix-huit ans, comme si elle s’effaçait devant la carrière de son mari, Mme Caro ne donna plus rien. (Elme Caro élu à l’Académie française en 1874, y sera reçu le11 mars 1875. Il décède le13 juillet 1887). En 1890, paraissait La fausse route En 1900 parut, chez Hachette cette fois, son dernier livre: Aimer c'est vaincre. Il a été réimprimé en 1904 Elme Caro à écrit, à propos de Stendhal, dans ses Etudes morales sur le temps présent : « C’est une réputation que personne, dans quelques temps, ne prendra au sérieux »

Bibliographie Nelson


Recherche dans 101 tables

   1-Grande Collection   (2 livres)

098 Amour de Jeune Fille.
Madame Elme CARO
07/1914
ROBINSON Thomas Heath
259 Pas à Pas.
Madame Elme CARO
04/05/1927
VALLEE Georges

2 Livres trouvés

Bibliographie générale


1865 - Le péché de Madeleine – Edit Michel Lévy
1866 - Flamen
1868 - Histoire de Souci
1872 - Les nouvelles amours de Hermann et Dorothée, propos d’un franc tireur in Revue des deux mondes
1890 - La fausse route
1892 - Amour de jeune fille
1892 - Fruits amers
1893 - Complice – Edit Calmann-Lévy 295pp
1894 - L’idole
1896 - Les lendemains
1898 - Idylle nuptiale
1898 - Pas à pas
1900 - Aimer c'est vaincre – Edit. Hachette

L'auteur face à la critique